“Le voyageur inconnu” du photographe inconnu.

Une exposition de 18 photos grands format sur bâche (100×150) montées sur chassis bois exposable en extérieur.

La croisière en Méditerranée d’un voyageur inconnu.

Le témoignage d’un marin photographe du début du XXème siècle.

Une cheminée de paquebot. Le pavois hissé. Un biplan vire dans le ciel clair. Un hublot s’ouvre sur l’officier qui fait son point… À l’ombre d’une pinède méditerranéenne, deux matelots tout de blanc vêtus posent pour la postérité, une valise en osier et une bouteille de vin sous le bras. Plus tard dans l’après-midi, ils se reposent dans la fraîcheur d’un lavoir. Leurs vêtements suspendus sèchent, la bouteille de vin est presque vide… Un homme en manteau et chapeau de feutre à bord droit offre ses bras à quelques pigeons intrépides sur la place Saint-Marc de Venise… Toujours sur la place Saint-Marc, un photographe caché sous son drap noir met la dernière main aux réglages de sa chambre photographique… Aux milieu des oliviers et des pins du jardin de l’Acropole d’Athènes, un homme distingué tourne la tête vers le Parthénon.

En 40 photographies prises certainement dans les années 1920-1930 (si l’on se fie aux indices que sont les véhicules, les uniformes, la mode et les costumes portés par les protagonistes présents sur les photos), le photographe nous entraine à Venise à l’Acropole, à Madère, Alger… et le long de rivages méditerranéens non identifiés. Il nous offre un regard humaniste sur les membres de l’équipage dans leur intimité et sur les croisiéristes lors des visites des sites, ce qui n’est pas sans faire penser aux maitres de ce genre photographique du début du XXème.

S’il s’agit sans doute pour l’auteur de souvenirs, il n’en fait pas moins preuve d’un sens aigu du cadre et de la composition. La conscience du potentiel de la photographie est évidente et l’auteur fait de ses souvenirs bien autre chose qu’un simple album de voyage. Un témoignage exceptionnel tant par la qualité technique des images, par l’originalité des cadrages que par la thématique en elle même.

Qui était donc ce photographe ?

Nous ne savons rien de lui. Etait-il marin ? Officier ? Etait-il simple croisiériste ? Une seule certitude : ces images ont été retrouvées dans une maison de Locmariaquer.  Le photographe était-il  résident de Locmariaquer ? A quelle époque ? Mystère.

Comment ces photos sont-elles arrivées jusqu’à nous ?

En 2010, des négatifs en vrac dans un sac en plastique plein d’eau de pluie sont découverts dans une brocante de la région. Après un bref coup d’œil, un photographe emporte le tout attiré par une ou deux scènes intéressantes qu’il a cru apercevoir derrière le négatif.

 

Mosaique-Escales-Photos-LOCMARIAQUER

 

Retrouvez nos tarifs de location

Toutes les photographies présentées dans ses pages sont la propriété de leurs auteurs, toute utilisation qui serait faite de ces images en dehors de la promotion du festival Escales Photos sans l’autorisation écrite des auteurs est interdite et passible de poursuites en vertu des termes de Article L. 111-1 du Code de la propriété intellectuelle.